La Toupie  >  Dictionnaire  >  Tyrannicide

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Tyrannicide



Définition de tyrannicide


Etymologie : du grec turannos, maître, dominateur, avec le suffixe -cide, du latin caedere, tuer.

Un tyrannicide est l'action de tuer, le meurtre ou l'assassinat d'un tyran ou d'un despote réalisé en dehors de toute procédure légitime. Pour certains partisans de la liberté et de la démocratie, le tyrannicide est considéré comme l'une des formes légitimes de la résistance à l'oppression.

Dans la cité démocratique d'Athènes de la Grèce Antique, le tyrannicide était considéré comme un véritable devoir civique. Le grec Démosthène (384-322 av JC) en faisait le modèle du parfait dévouement démocratique.

Dans l'Antiquité romaine, Cicéron (106-43 av JC) utilisa cet argument pour justifier l'assassinat de Jules César qu'il considérait comme l’acte "le plus glorieux, le plus louable pour la mémoire éternelle de l’homme" (Seconde Philippique).

Le concept de tyrannicide se retrouve également dans des doctrines révolutionnaires pour justifier la condamnation et l'exécution d'un roi ou pour faire de l'insurrection contre un tyran, quel qu'il soit, un droit et même un devoir pour tout citoyen (Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 et de 1793).

Un tyrannicide désigne aussi une personne qui a tué un tyran.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page