La Toupie  >  Dictionnaire   >  Résistance

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Résistance


"Depuis que je suis en Inde, je suis plus convaincu que jamais que la méthode de résistance non-violente est l'arme la plus puissante disponible pour les peuples opprimés dans leur lutte pour la justice et la dignité humaine."
Martin Luther King



Définition de résistance


Etymologie : du latin resistentia, résistance, dérivé du verbe resistere, se tenir en faisant face, faire volte-face, résister à, tenir bon contre, tenir tête à, s'opposer à.

La résistance est l'action de résister. C'est la qualité d'un corps lorsqu'il résiste à l'action d'un autre corps ou la force qui s'oppose à un mouvement.
Synonymes : obstacle, opposition, difficulté.
  • en physique, force qu'oppose un corps aux différentes actions qui s'exercent sur lui. Ex : la résistance aux chocs, la résistance de l'air sur un véhicule en déplacement.
  • en électricité, aptitude d'un corps à s'opposer au passage d'un courant électrique (grandeur mesurée en ohms). On appelle "résistance", un composant d'un circuit électrique qui assure cette fonction.
  • en médecine, capacité de survie d'un organisme face à une maladie.
  • en pharmacologie, perte ou absence de sensibilité d'un organisme parasite ou d'une maladie aux traitements qui sont appliqués. Ex : résistance des virus aux antibiotiques.

On appelle "résistance" la défense mise en oeuvre par les hommes, les animaux ou les micro-organismes contre ceux qui les attaquent.
Cas particulier : opposition armée face à un envahisseur, à une puissance étrangère occupant le territoire.

Au sens figuré, la résistance est la capacité un individu à s'opposer aux projets, aux desseins, aux volontés, d'un autre, d'un groupe ou d'une autorité qu'on n'approuve pas. C'est aussi la qualité physique ou morale que quelqu'un montre dans l'épreuve ou l'adversité ou pour résister à ses propres passions.
Ex : la résistance au froid


La Résistance

Avec une majuscule, on appelle "Résistance" ou "Résistance intérieure française" l'ensemble des mouvements et réseaux clandestins qui ont lutté contre l'occupation allemande pendant la Seconde guerre mondiale.
Exemples d'actions menées :
  • renseignement,
  • sabotage,
  • opérations militaires,
  • diffusion de tracts,
  • presse clandestine,
  • faux papiers,
  • dissimulation de personnes recherchées (juifs, aviateurs anglais, ...),
  • filières d'évasion,
  • etc.
L'unification des forces de la Résistance a été réalisée sous l'égide du général de Gaulle, chef de la "France libre" en Angleterre, avec la création du "Conseil national de la Résistance" (CNR) par Jean Moulin, le 27 mai 1943, et celle des "Forces françaises de l'intérieur" (FFI) par Jacques Bingen, le 1er février 1944.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page