La Toupie  >  Dictionnaire  > Agnosticisme, agnostique

"Toupictionnaire" :
Le dictionnaire de politique


Agnosticisme, agnostique


"L'agnostique ni ne croit ni ne croit pas : il doute, il s'interroge, il hésite, ou bien il refuse de choisir. Il coche la case "sans opinion" du grand sondage métaphysique ("croyez-vous en Dieu ?")."
André Comte-Sponville - Dictionnaire philosophique, 2001


Définition d'agnosticisme, d'agnostique


Etymologie : de l'anglais agnostic, du grec ancien agnôstos, ignorant, dérivé de gnostis, connaissance, avec le préfixe privatif a-.

Le mot agnostique a été créé en 1869 par le naturaliste anglais Thomas Huxley (1825-1895) qui s'est inspiré des idées de David Hume (1711-1776) et d'Emmanuel Kant (1724-1804).

L'agnosticisme est une philosophie qui déclare l'absolu, le divin, la métaphysique, et plus généralement ce qui ne peut être appréhendé par l'expérience, comme étant inaccessible à l'esprit humain et à la perception. En conséquence, l'existence de Dieu ne peut être prouvée. L'agnosticisme professe une complète ignorance touchant la nature intime, l'origine et la destinée des choses. C'est une forme de scepticisme appliquée à la métaphysique et à la théologie.

Déjà présent dans la Grèce Antique, l'agnosticisme s'est beaucoup développé aux XVIIIe et XIXe siècles en raison des progrès de la science qui ont fourni des résultats expérimentaux contredisant les dogmes religieux et les textes "sacrés" comme la Bible.

Dieu étant inconnaissable, l'agnostique ne peut se prononcer sur son existence et considère donc qu'il est inutile de lui rendre un culte ou de se soumettre à une morale révélée qu'il aurait dictée aux hommes.
    "Un reproche récurrent contre les agnostiques est que leur philosophie consiste à demeurer dans l'indécision, le compromis de l'entre-deux, le "mol oreiller du doute" mentionné par Montaigne dans ses Essais. En refusant de prendre position sur un sujet aussi sensible que le divin, ils chercheraient à ne se fâcher avec personne. La plupart des religions y voient d'ailleurs un "réservoir d'incroyants" à convertir, tandis que certains athées les considéreraient comme coincés dans une progression inachevée vers l'athéisme, voire le qualifient d'"athéisme faible" ..." (Wikipédia)

Exemples de religions agnostiques : le bouddhisme, le jaïnisme.

Exemples de philosophes agnostiques : Protagoras (490 - vers 420 av. J.-C.), Démocrite (vers 460 - 370 avant JC), Emmanuel Kant (1724-1804), Auguste Comte (1798-1857).




Accueil     Dictionnaire     Haut de page