La Toupie  >  Textes  >  J'aimerais comprendre

J'aimerais comprendre

Ukraine, accord de Paris, corporatismes, tracteurs



50 Milliards à l'Ukraine

L'Union européenne s'est réjouie de son unanimité pour voter une aide de 50 milliards à l'Ukraine. C'est une bonne chose. Mais, ces 50 milliards environ 100? par européen, d'où viennent-ils ? Pourquoi n'utilise-t-on pas cette source pour aider à la transition énergétique ou pour résoudre la pauvreté ?

Accord de Paris en 2015 -1,5°C et autres engagements

Le but de l'accord était d'éviter des dommages irréversibles à notre Terre. Les événements depuis 2020 montrent que des dommages irréversibles se sont produits (disparition des glaciers, désertification du Pakistan et de l'Espagne, feux de forêt au Canada et en Grèce, réchauffement des pôles). Cet accord politique a prouvé n'être pas assez ambitieux pour la réalité. Mais les politiciens ont cru que l'échéance était suffisamment lointaine pour les absoudre de toute responsabilité. Maintenant que la température de 2023 a dépassé cette limite, ils pinaillent, on n'a pas parlé de la température annuelle, mais de la température à long terme. L'UE annonce des objectifs pour 2040 sans dire que les objectifs pour 2030 ne seront sans doute pas respectés. Se moquent-ils de nous ? L'Europe annonce des réductions d'émissions de gaz à effet de serre. Devons-nous nous réjouir ou calculer que les émissions contenues dans les produits importés montrent un bilan beaucoup plus négatif ?

Les corporatismes

La taille du gâteau de l'humanité ne permet pas de donner à chacun ce qu'il considère être son dû. D'autant plus que les plus riches en enlèvent chaque année une portion plus importante. Les infirmières, les enseignants, le personnel de Lufthansa et de Deutche Bahn, les camionneurs et ces jours-ci les agriculteurs exigent de meilleures conditions de vie. Ceux qui ont les meilleures armes: les lobbys les plus persuasifs (des corrupteurs en bon français), des camions ou des tracteurs, gagnent. Ils peuvent fermer les routes sans risques d'être poursuivis ou arrêtés, comme les syndicalistes ou les militants écologiques qui se collent au bitume.

Il est évident que les camionneurs ainsi que les fermiers doivent changer leur structure économique si nous voulons tous survivre. Ils sont les émetteurs de gaz à effet de serre des plus importants. Dans les deux cas, de nouvelles façons de faire sont indispensables. Les chaînes de magasins avec des centrales d'achat et des dépôts importants ne sont rentables que grâce au transport trop bon marché. Si celui-ci atteint sa valeur réelle, cette structure s'effondrera et nous reviendrons à une distribution plus locale.

Les tracteurs

J'aimerais comprendre. Ces tracteurs rutilants, qui envahissent nos villes, coûtent des mille et des cents. Comment ont-ils été payés ? Combien de primes et de subsides y ont contribué ? Je n'y ai pas vu un petit fermier qui cultive des légumes et demande plus de soutien au bio. Ni un éleveur de chèvres qui voudrait un meilleur accès à la terre. Non, uniquement des gros fermiers industriels qui ont obtenu de réduire les pesticides, pour maintenir leur modèle économique. Donc encore moins d'insectes, et d'hirondelles. Mais ceux-ci ne rapportent rien.


Marc, La Page de Marc n°88, 13/02/2024



Accueil     Textes     Haut de page