La Toupie  >  Dictionnaire   >  Esclavage

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Esclavage




Définition de l'esclavage


Etymologie : du latin médiéval sclavus, venant de slavus, slave. Le mot est apparu à Venise à une époque où les esclaves étaient pour la plupart des Slaves des Balkans, d'une région devenue la "Slavonie".

L'esclavage est l'état d'une personne qui se trouve sous la dépendance absolue d'un maître qui a la possibilité de l'utiliser comme un bien matériel. Il est la privation de la liberté de certains hommes par d'autres hommes, dans le but de les soumettre à un travail forcé, généralement non rémunéré. Juridiquement l'esclave est considéré comme la propriété de son maître. A ce titre, il peut être acheté, loué ou vendu comme un objet.

Par extension, le terme esclavage désigne un système socio-économique qui est fondé sur le maintien et l'exploitation de personnes dans cette condition et qui constituent une classe d'esclaves. La traite des esclaves est le commerce d'individus préalablement privés de liberté.

L'esclavage a été une pratique fréquente au cours de l'histoire et chez de nombreux peuples (Egyptiens, Romains, Moyen Orient, Afrique, Chine, Etats-Unis, colonies occidentales...). Entre le XVIe siècle au XIXe siècle, la traite qui a importé d'Afrique noire plusieurs millions d'esclaves a permis un développement rapide du Nouveau Monde et des économies européennes, grâce à une main-d’œuvre corvéable et bon marché.

En France, l'esclavage a été aboli une première fois par la "Convention nationale" en 1794, à l'initiative de l'Abbé Henri Grégoire, avant d'être rétabli par Napoléon Bonaparte en 1802. Il sera définitivement aboli en 1848, sous la IIe République, grâce à l'homme politique Victor Schoelcher (1804-1893).

Dans le monde, l'esclavage est interdit par la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948. Certaines pratiques sont considérées comme des formes d'esclavage moderne : servitude pour dettes, servage, fausses adoptions, asservissement de femmes mariées, prostitution forcée, etc.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page