La Toupie  >  Dictionnaire  >  Abolition, abolitionnisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Abolition, abolitionnisme



Définition d'abolition et d'abolitionnisme


Etymologie : du latin abolitio, abolition, suppression, dérivé de abolere, détruire, faire disparaître, anéantir, effacer, abolir.

L'abolition est l'action d'abolir, d'annuler, de supprimer, de mettre fin à l'existence de quelque chose, ainsi que le résultat de cette action.
Synonymes : abrogation, annulation, suppression.

En droit, l'abolition est l'annulation d'une loi, d'un acte ou d'une décision officielle émanant d'une autorité légale. Exemples :
Par extension, l'abolition est :
  • la suppression de quelque chose en vertu d'un pouvoir de fait, détenu par une collectivité ou un particulier,
  • l'arrêt, la cessation de quelque chose. Ex : abolition de la volonté.

Historiquement, on appelait "abolition" le pardon, l'amnistie qu'une autorité accordait à quelqu'un pour un crime qui n'était pas rémissible par les ordonnances. Ex : lettres d'abolition.

"L'Abolition" est un livre de Robert Badinter qui décrit sa longue lutte pour l'abolition de la peine de mort en France (Fayard, 2000).

Abolitionnisme

L'abolitionnisme est la doctrine, l'attitude des partisans de l'abolition de l'esclavage. Il s'oppose à esclavagisme.

Par extension, l'abolitionnisme est la doctrine, l'attitude de ceux qui demandent l'abolition d'une loi, d'une institution, d'une coutume, notamment lors des débats sur la peine de mort.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page