La Toupie  >  Dictionnaire  >  Localisme, néo-localisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Localisme, néo-localisme



Définition du localisme


Etymologie : du latin locus, lieux.

Localisme au sens général

Le localisme est l'attitude qui consiste à privilégier ce qui est local au détriment d'une conception d'ensemble de la société. Pour un homme politique, c'est la tendance à ne s'intéresser qu'aux problèmes locaux, notamment par électoralisme.


Localisme ou "néo-localisme" pour les partisans de la décroissance

Pour les partisans de la décroissance, le localisme ouvert (ou "néo-localisme"), qui doit être cosmopolite et diversifié, consiste à réorienter la vie humaine sur un territoire autonome et autogéré, avec une économie de proximité. C'est toute la vie qui doit être "reterritorialisée" (Serge Latouche, "Vivre localement" dans le journal La Décroissance, n°28), notamment les relations interpersonnelles et le "vivre ensemble". Il s'oppose aux relations a-personnelles qui se développent avec les médias planétaires et les formes de collectivités abstraites.

Dans les grandes agglomérations urbaines, cette relocalisation, à la fois de la vie politique (mise en place d'une démocratie participative) et économique, passe par un morcellement en "villages urbains" (environ 30 000 habitants selon les auteurs) permettant de satisfaire localement la plupart des besoins. Ces entités autonomes seraient regroupées en plusieurs niveaux de confédérations. Cette forme de localisme n'est toutefois pas l'autarcie, car certaines décisions et productions se feraient à des niveaux plus larges.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page