La Toupie  >  Dictionnaire  >  Volonté générale

"Toupictionnaire" :
Le dictionnaire de politique


Volonté générale


"En effet, s'il n'est pas impossible qu'une volonté particulière s'accorde sur quelque point avec la volonté générale, il est impossible au moins que cet accord soit durable et constant ; car la volonté particulière tend, par sa nature, aux préférences, et la volonté générale à l'égalité."
Jean-Jacques Rousseau - Du Contrat Social, II.1 - 1762


Définition de volonté générale


Dans le langage courant, l'expression volonté générale désigne l'accord de toutes les volontés d'une population pour un objectif ou un désir commun.

Le concept de volonté générale a été créé par le philosophe Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) dans son ouvrage "Du Contrat social" (1762). Il correspond à l'ensemble des choix réalisés par tous les citoyens, chacun s'exprimant réellement pour le bien de tous et non pour son bien propre. Pour qu'il soit légitime, l'Etat doit être gouverné par la volonté générale qui, pour Jean-Jacques Rousseau, est représentée par la loi.

La volonté générale est l'avis qu'exprime un citoyen, sur une question d'intérêt général, en faisant abstraction de ses intérêts propres et immédiats, en toute conscience. Elle s'oppose donc à la volonté particulière, individuelle, à travers laquelle chaque individu recherche son intérêt personnel.

De par sa définition la volonté générale est une notion théorique qui doit être distinguée de la volonté de la majorité ainsi que de la volonté de tous qui n'est que la somme des volontés particulières.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page