La Toupie  >  Dictionnaire  >  Ecologisme, écologiste

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Ecologisme, écologiste



Définition de l'écologisme


Etymologie : d'écologie, issu du grec "oikos", maison et "logos", science, connaissance, avec le suffixe -isme, servant à former des mots correspondant à une attitude, un comportement, une doctrine, un dogme, une idéologie ou une théorie.

L'écologisme est la doctrine, le courant de pensée des mouvements en faveur de la protection de l'environnement et des équilibres naturels.
Synonyme : environnementalisme.

Les principales préoccupations de l'écologisme sont :
  • le respect et la protection de l'environnement, et donc de l'homme, contre les différentes formes de pollutions, altérations ou destructions induites par l'activité humaine : industrie, agriculture, pêche, habitat, consommation.,
  • la conservation des ressources naturelles,
  • la préservation des écosystèmes naturels et leur restauration si nécessaire.

L'écologisme s'est concrétisé par des mouvements socio politiques prenant diverses formes : associations, partis politiques, ONG... Il s'appuie sur les informations tirées des études scientifiques afin d'étayer et d'orienter leurs actions comme par exemple faire stopper ou réguler l'exploitation des ressources naturelles, faire pression pour que les décisions politiques prennent en compte les implications écologiques, etc.

Si la préoccupation de l'environnement est apparue dès le XIXe siècle, notamment aux Etats-Unis avec George Marsh (1801-1882) et Henry David Thoreau (1817-1862), l'écologisme politique s'est surtout développé dans les années 1960-1970. Son influence s'est concrétisée dans les années 1990 par la participation de partis écologistes à plusieurs gouvernements européens.

Un écologiste est une personne qui défend les idées de l'écologisme et/ou les met en pratique par son action militante.
Synonymes : environnementaliste, écolo (familier ou péjoratif)



Accueil     Dictionnaire     Haut de page