La Toupie  >  Dictionnaire  >  Néolibéralisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Néolibéralisme



Définition du néolibéralisme


Etymologie : du latin neo, nouveau et liberalis, généreux, noble, digne d'une personne libre.

Le sens originel de "néolibéralisme" désigne, en matière économique, différentes écoles libérales du XXe siècle, comme l'école autrichienne ou celle de Chicago. Ce courant est aussi appelé néoclassique.

Utilisé depuis quelques années en Europe, "néolibéralisme", voire "ultralibéralisme", est un terme plutôt vague, ayant une connotation péjorative, pour désigner tout à la fois une idéologie, une vision du monde, des modes de gouvernement, des théories marquant un renouveau et une radicalisation du libéralisme, forme actuelle du capitalisme.

Le terme de néolibéralisme est utilisé, essentiellement par ses détracteurs, pour désigner les politiques :
  • de Margaret Thatcher (Royaume-Uni) et de Ronald Reagan (Etats-Unis) dans les années 1980,
  • des instances internationales comme le Fonds Monétaire International (FMI), l'Organisation Mondiale du Commerce, la Banque Mondiale,
  • de l'Union européenne.

Le néolibéralisme se caractérise par :
  • une limitation du rôle de l'Etat en matière économique, sociale et juridique ;
  • l'ouverture de nouveaux domaines d'activité à la loi du marché 
  • une vision de l'individu en tant qu'"entrepreneur de lui-même" ou "capital humain" que celui-ci parviendra à développer et à faire fructifier s'il sait s'adapter, innover...
Les partisans du néolibéralisme le présentent comme faisant l'objet d'un consensus et comme étant sans alternative. Ses conséquences doivent être perçues comme des phénomènes inévitables qu'il faut accepter. Les idées opposées au néolibéralisme sont qualifiées d'archaïques.


Les reproches faits au néolibéralisme :


Accueil     Dictionnaire     Haut de page