La Toupie  >  Dictionnaire  >  Sobriété

"Toupictionnaire" :
Le dictionnaire de politique


Sobriété


"Dans un modèle de société fondé sur la croissance, la sobriété dérange. Elle est, à tort, souvent assimilée à la recherche d'efficacité faire plus avec moins qui mise sur le progrès technologique pour préserver la planète."
Claire Legros - La sobriété, cette "évidence" devenue un angle mort de la société de consommation, Le Monde, 17/11/2021


Définition de sobriété


Etymologie : du latin sobrietas, usage modéré du vin, sobriété, tempérance, retenue, vie rangée, modération, prudence, sagesse, dérivé de sobrius (Cf. sobre).

La sobriété est la qualité ou le comportement d'une personne (ou d'un animal) qui est sobre, modéré dans sa consommation de nourriture et de boissons alcoolisées.
Synonymes : frugalité, tempérance, abstinence, modération, pondération.
Antonymes : abondance, ébriété, alcoolisme, éthylisme, voracité.
Exemples : une sobriété monacale, spartiate, Santé-Sobriété (Slogan de la Prévention routière).

Au sens figuré, la sobriété est la qualité de ce qui est réservé, retenu, modéré.
Synonymes : concision, discrétion, mesure, modération, réserve, simplicité.
Antonymes : enthousiasme, exaltation, outrance, frénésie, démesure.
Exemples : la sobriété d'un auteur, la sobriété architecturale.

Sobriété en écologie

Par extension, en écologie, la sobriété est un mode de vie modeste où l'on ne consomme pas plus que nécessaire, en particulier pour limiter sa consommation d'énergie et lutter contre le réchauffement climatique.
    "Dans une vision restrictive, la sobriété constituerait au niveau individuel une forme de privation, et au niveau collectif une forme d'entrave économique.
    La sobriété n'est pas une démarche négative de renoncement à des consommations indispensables mais au contraire de réduction, par une hiérarchisation des besoins qui peut s'exercer au niveau individuel comme s'organiser au niveau collectif, de réduction des consommations superflues."
    (negawatt.org)

La sobriété énergétique ou la sobriété économique nécessitent des changements de modes de vie et des transformations sociales importantes. Ces approches sont complémentaires aux stratégies environnementales d'ordre technique auxquelles elles s'opposent, comme l'augmentation de l'efficience énergétique ou l'économie régénérative (circulaire).




Accueil     Dictionnaire     Haut de page