La Toupie  >  Dictionnaire   >  Colbertisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Colbertisme



Définition du colbertisme


Etymologie : du patronyme de Jean-Baptiste Colbert (1619-1683), avec le suffixe -isme, servant à former des mots correspondant à une attitude, un comportement, une doctrine, un dogme, une idéologie ou une théorie

Le colbertisme est un principe économique et financier, élaboré par le contrôleur général des finances de Louis XIV, Jean-Baptiste Colbert, selon lequel la puissance d'un pays est proportionnelle à ses réserves en métaux précieux, en or notamment.

Pour obtenir de telles disponibilités, l'Etat doit faire rentrer un maximum d'argent dans ses caisses. Il y parvient en menant une politique dirigiste et protectionniste afin de contrôler l'ensemble des activités économiques et plus particulièrement le commerce extérieur. En effet, l’excédent du compte de transactions courantes de la balance des paiements est considéré comme le moteur de l’accumulation des richesses.

En l'absence de matières premières, l'Etat encourage le commerce et développe l'industrie (les manufactures) qui fournit des produits à vendre à forte valeur ajoutée. Les soutiens à l'industrie française ont pour objectif l'acquisition d'un savoir faire et d'une taille suffisante pour lui permettre de devenir compétitive face aux principales industries concurrentes (anglaises et hollandaises à l'époque de Colbert).

Largement inspirées du mercantilisme, plus qu'une véritable doctrine économique, le colbertisme est un ensemble de pratiques dont les principales caractéristiques sont :
  • la thésaurisation des richesses (or, argent ...) ;
  • le protectionnisme du marché intérieur ;
  • les subventions à l'exportation ;
  • une politique de commandes publiques.
Mise en pratique par Jean-Baptiste Colbert de 1661 à 1683, cette politique fut poursuivie par ses successeurs avant d'être supplantée au cours du XVIIIe siècle par le physiocratisme, puis par le libéralisme économique.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page