La Toupie  >  Dictionnaire   >  Mercantilisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Mercantilisme




Définition du mercantilisme


Etymologie : de l'italien mercante, marchand.

Au sens courant, le mercantilisme désigne l'attitude consistant à faire du commerce avec un esprit étroit et de l'âpreté au gain.
Synonyme : avidité.


Sens économique

Le mercantilisme est une doctrine économique des XVIe, XVIIe et première moitié du XVIIIe siècle qui part du postulat que la puissance d'un Etat est fonction de ses réserves en métaux précieux (or et argent). Il prône le développement économique par l'enrichissement de l'Etat au moyen du commerce extérieur. Dans un système mercantiliste, l'Etat joue un rôle primordial en adoptant des politiques protectionnistes qui établissent notamment des barrières tarifaires et encouragent les exportations.

Le système économique mis en place par Colbert (1619-1683), le colbertisme, est un mercantilisme national, fondé sur une intervention de l'Etat dans le commerce extérieur afin d'accroître les rentrées de devises par l'augmentation des exportations de marchandises, avec comme conséquence le développement de manufactures.

Ainsi, pour protéger et augmenter leurs réserves, la plupart des pays européens ont pratiqué le mercantilisme et mis en place, durant cette période, des politiques économiques protectionnistes et des relations contraignantes avec leurs possessions coloniales.

Apparaissant en même temps que les Etats-nations et le développement du capitalisme moderne, le mercantilisme a permis les premières descriptions du rôle des monnaies et de la production, ainsi que les premières analyses des circuits économiques. Précédant les physiocrates, le mercantilisme a été une étape majeure dans l'avènement de la science économique moderne.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page