La Toupie  >  Dictionnaire  >  Protectionnisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Protectionnisme



Définition de protectionnisme


Etymologie : du latin protegere protéger, abriter, couvrir, garantir.

Le protectionnisme désigne la politique et les pratiques d'un Etat qui intervient dans l'économie afin de défendre ses intérêts et ceux de ses entreprises face à la concurrence étrangère et de maintenir ou développer ses propres forces de production. Le protectionnisme peut se mettre en place sur un ou des secteurs particuliers de l'économie.

Le protectionnisme s'oppose au libre-échange.

Les mesures protectionnistes mises en place visent à limiter l'accès des marchandises, services ou capitaux étrangers :
  • limitations (contingentements) ou interdictions des importations,
  • droits de douane, taxes à l'importation, impôts spéciaux,
  • mise en place de normes, de licences (contingentement qualitatif),
  • contrôle des changes (contrôle des mouvements de capitaux),
  • aides ou subventions à l'exportation...

Le protectionnisme peut prendre des formes variées : indépendance nationale, défense d'industries stratégiques, l'exception culturelle, patriotisme économique...

Considéré comme non conforme aux lois du marché, le protectionnisme est vivement critiqué par les partisans du libre-échange et les économistes libéraux. Faussant la répartition internationale du travail et favorisant des groupes d'intérêt au détriment du bien public et de la majorité des individus, le protectionnisme provoquerait une perte de niveau de vie. A l'inverse la possibilité d'échanger les biens et services est perçue comme bénéfique.

De nombreux pays mettent en oeuvre des politiques mixtes, favorisant tantôt le libre-échange lorsqu'ils disposent d'un avantage sur certains secteurs et tantôt le protectionnisme dans les secteurs encore en développement ou considérés comme stratégiques.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page