La Toupie  >  Dictionnaire  >  Gaullisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Gaullisme



Définition du gaullisme


Etymologie : dérivé du nom du général Charles De Gaulle (1890-1970)

Le gaullisme est l'ensemble des conceptions et des attitudes politiques des gaullistes. Les gaullistes sont les partisans du général De Gaulle, ceux qui ont adopté ses idées ou qui s'en sont inspirés, que ce soit :
  • pendant la Seconde guerre mondiale où il a dirigé "La France libre" en Angleterre,
  • pendant le gouvernement provisoire de la France qu'il présida, de 1944 à 1946,
  • durant son éloignement des affaires publiques de 1946 à 1958 (création du "Rassemblement du peuple français", R.P.F. en 1947),
  • lors de son retour entre 1958 et 1969 (Constitution de la Ve République, décolonisation, réconciliation franco-allemande...),
  • dans ses écrits.

Dans le contexte de la rivalité entre les deux super-puissances, les Etats-Unis et L'Union Soviétique, le gaullisme se veut une doctrine politique de troisième voie, entre le capitalisme et le marxisme. Cependant la Guerre froide n'a pas permis sa réelle mise en oeuvre. Le gaullisme fut avant tout un moyen de faire échec à la gauche.

Le fondement du gaullisme est de considérer que la France, pour qu'elle puisse donner le meilleur d'elle-même, comme elle a su le faire par le passé, doit être mise sous tension par l'Etat ou par un projet ainsi que par l'efficacité de ses institutions. Elle doit surtout éviter les luttes internes qui la conduisent au déclin. Ses partisans considèrent le gaullisme comme un système de réflexion, de volonté et d'action.


Principales caractéristiques du gaullisme : Le gaullisme se situe en dehors du clivage droite / gauche. Mais, après la mort du général Gaulle, ses "héritiers" (Georges Pompidou puis Jacques Chirac) ont aligné leur mouvement, qualifié de "néo-gaullisme", sur celui des droites européennes.

L'emblème du gaullisme est la Croix de Lorraine.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page