La Toupie  >  Dictionnaire  >  Lumières

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Lumières


"Les Lumières, c'est la sortie de l'homme hors de l'état de tutelle dont il est lui-même responsable. L'état de tutelle est l'incapacité de se servir de son entendement sans la conduite d'un autre [...] Sapere Aude ! Aie le courage de te servir de ton propre entendement ! Voilà la devise des Lumières."
Emmanuel Kant - Qu'est-ce que les Lumières ? - 1784


Définition de Lumières


Etymologie : du latin lumen, lumière.

Le mouvement des "Lumières" désigne, sous forme d'une métaphore, le courant intellectuel, philosophique ou littéraire du XVIIIe siècle qui prône l'usage de la "raison éclairée", fondée sur la connaissance rationnelle et l'idée de liberté. Il rejette l’autorité arbitraire, l’absolutisme monarchique ainsi que les oppressions religieuses ou morales. Il met en avant le progrès des arts et des sciences ainsi que la recherche du bonheur sur Terre.

On appelle "siècle des Lumières" la période qui va de la mort de Louis XIV (1715) au début la Révolution française (1789).

Relayé par les élites aristocratiques et bourgeoises, le mouvement des Lumières a produit un véritable bouleversement de la pensée et a ébranlé les certitudes anciennes. Son influence a été déterminante dans la Déclaration d'indépendance des États-Unis d'Amérique et dans la Révolution française.

En France, la philosophie des "Lumières" est portée notamment par Voltaire (1694-1778), Denis Diderot (1713-1784), D'Alembert (1717-1783), Jean-Jacques Rousseau (1712-1778), D'Holbach (1723-1789), Helvétius (1715-1771) et Condorcet (1743-1794) et en Allemagne par Emmanuel Kant (1724-1804).



Accueil     Dictionnaire     Haut de page