La Toupie  >  Dictionnaire   >  Aristocratie

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Aristocratie




Définition de l'aristocratie


Etymologie : du grec aristos, meilleur, excellent, et kratos, le pouvoir, l'autorité.

Etymologiquement, l'aristocratie est une forme de gouvernement dans laquelle le pouvoir souverain est exercé par les meilleurs, les plus méritants, les plus aptes. Ce peut être une caste, une famille ou quelques individus.

Montesquieu, gardant le sens étymologique, a fait sienne la définition qu'en donne Aristote : "Le gouvernement d'un petit nombre d'hommes ou de plusieurs et non d'un seul, s'appelle aristocratie, soit parce que l'autorité est entre les mains des meilleurs gens de bien, soit parce qu'ils en usent pour le plus grand bien de l'État et de tous les membres de la société." (La politique, livre III).

Etant fondée sur le mérite et l'aptitude à diriger, l'aristocratie ne doit pas être confondue avec la noblesse qui est fondée sur la naissance. Cependant depuis la Révolution française, l'usage courant tend à confondre les deux termes ("Les aristocrates à la lanterne !"). Ainsi, le mot "aristocratie" désigne une classe sociale privilégiée, exerçant le pouvoir de manière héréditaire afin de préserver ses titres, ses privilèges et son patrimoine.

Selon l'origine de son pouvoir, on parle d'aristocratie "guerrière", d'aristocratie "foncière" (propriété terrienne), d'aristocratie financière...

Les aristocraties, au sens premier, se sont développées dans la Grèce antique. En France, l'aristocratie s'est formée au Haut Moyen Age à partir de la caste des guerriers. A Venise, elle était issue de riches familles marchandes. Après la Révolution française, le Directoire fut une tentative d'instaurer un régime aristocratique (cinq directeurs et suffrage censitaire).

Par extension, le mot aristocratie désigne aussi cette classe (noblesse, nomenklatura) ou plus généralement une élite dans un domaine quelconque.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page