La Toupie  >  Dictionnaire  >  Redistribution

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Redistribution



Définition de redistribution


Etymologie : du latin re-, préfixe de retour en arrière, à nouveau, et distribuere, distribuer.

La redistribution est l'action de redistribuer, c'est-à-dire de répartir quelque chose de manière différente. C'est aussi le résultat de cette action.

En économie, on distingue deux types de redistributions effectuées par l'Etat :
  • la redistribution des richesses qui s'opère par divers impôts : taxation du capital, droits de succession, impôt sur la fortune
  • la redistribution des revenus perçus par les citoyens dont le principal levier est l'impôt sur le revenu.
L'argent ainsi récolté est reversé sous la forme de prestations sociales ou d'un taux d'impositionplus faible pour les ménages les plus pauvres.

Dans un souci de justice, de cohésion et de paix sociale ainsi que de solidarité imposée, ces mesures ont pour objectif de mieux répartir les richesses entre les personnes et de réduire la stratification sociale. La "redistribution" est davantage pratiquée par les États-providence que par les pays les plus libéraux.

Cette redistribution peut également être liée à une politique keynésienne de soutien à la consommation. En effet, les ménages les plus pauvres consacrent l'essentiel de tout revenu supplémentaire à des achats de biens et services et non à l'épargne.

Les limites de la redistribution se trouvent dans les différences d'imposition du capital entre les différents pays, pouvant conduire à l'expatriation fiscale des plus grosses fortunes.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page