La Toupie  >  Dictionnaire  >  Vote utile

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Vote utile



Définition du vote utile


Dans une élection, on appelle "vote utile" un vote que l'on considère comme le plus efficace pour vaincre un candidat que l'on ne souhaite pas voir élire. Il ne tient pas nécessairement compte des convictions politiques profondes des électeurs. C'est une tendance que l'on rencontre chez une partie des électeurs dans les systèmes où règne un bipartisme de fait. Les électeurs ne votent pas pour le courant politique le plus proche de leur sensibilité, mais pour le parti dominant le plus à même de battre le parti adverse dont ils redoutent l'élection.

Dans une élection à deux tours, où seuls deux candidats sont retenus pour le second tour, le vote utile consiste, pour celui qui le pratique, à ne pas gaspiller sa voix pour un candidat que l'on imagine n'avoir aucune chance d'accéder au deuxième tour, même si c'est celui que l'on préfère.

Le vote utile donc est un vote pour le "moins mauvais" et non pour le "meilleur" des candidats. Il tient compte des prévisions de résultat, notamment des sondages, pour un scrutin donné.

Aux Etats-Unis, l'expression utilisée est le "tactical voting".

En France, depuis le premier tour de l'élection présidentielle du 21 avril 2002, qui a vu l'élimination du candidat socialiste, Lionel Jospin, au profit du candidat du Front National, Jean-Marie Le Pen, le vote utile est régulièrement mis en avant pour éviter la dispersion des voix sur les candidats ou partis n'ayant aucune chance d'être élus.

Les inconvénients du vote utile :
  • il bride l'expression d'une libre opinion au profit d'un hypothétique consensus,
  • il sous-entend l'existence de votes inutiles et donc de candidats inutiles qui pourtant remplissent les conditions officielles pour se présenter,
  • il s'appuie sur des prévisions dont la qualité n'est pas toujours avérée et sur un consensus pouvant résulter d'une manipulation de l'opinion.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page