La Toupie  >  Dictionnaire    >  Mobilité sociale

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Mobilité sociale


"La mobilité sociale n'est pas une espérance qui serait aujourd'hui perdue, elle a toujours été une espérance largement illusoire."
Jacques Rigaudiat - Le nouvel ordre prolétaire - 2007



Définition de la mobilité sociale


Etymologie : du latin mobilitias, mobilité, facilité à se mouvoir, agilité.

La mobilité sociale désigne le changement de position sociale d'une personne par rapport à celle de ses parents (mobilité sociale intergénérationnelle) ou au cours de sa vie (intragénérationnelle). C'est un concept sociologique qui analyse la circulation des individus entre les différentes positions de l'échelle sociale.

La position sociale est, en général, établie à partir du statut professionnel. En France, la nomenclature des catégories socioprofessionnelles est définie par l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE).

La mobilité sociale peut être :
  • ascendante si la mobilité s'effectue vers une position considérée comme plus élevée (ex : ouvrier vers cadre)

  • descendante dans le cas inverse (ex : cadre vers employé).

  • horizontale si la mobilité s'effectue vers une position de même niveau ou suffisamment proche pour qu'aucune hiérarchie entre les deux ne puisse être clairement établie :
    Ex : ouvrier vers employé.

L'absence de mobilité sociale est l'une des caractéristiques des systèmes de castes. Ce fut le cas dans l'Ancien Régime, où le statut social, lié à la naissance, se transmettait de père en fils.

Le principe de mobilité sociale est l'une des conséquences de la démocratie et en particulier de l'égalité des individus qui offre, en principe, le droit à chacun d'accéder à n'importe quelle position sociale. C'est le principe de l'égalité des chances, fondée sur le mérite et sur les capacités de chacun. De telles sociétés sont dites "ouvertes".

La mobilité sociale est mesurée par des tables de mobilité dites de destinée qui, pour chaque catégorie socioprofessionnelle, indique comment se répartit la génération suivante dans les différentes catégories. La diagonale de la table de mobilité permet de mesurer le phénomène de reproduction sociale ou d'immobilité sociale. La mobilité structurelle est celle qui résulte de la transformation de la société (ex : moins d'agriculteurs, plus d'employés et de cadres).

Les limites et la complexité de l'analyse de la mobilité sociale sont liées :
  • à la tranche d'âge analysée (40-59 ans) qui n'intègre pas le début de la carrière,
  • à la seule prise en compte de la profession, omettant d'autres facteurs comme les ressources financières des parents,
  • au faible taux d'activité des femmes par le passé qui conduisait à assimiler la position sociale de la mère à celle du père, et de l'épouse à celle du mari.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page