La Toupie  >  Dictionnaire  >  Droits de l'Homme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Droits de l'Homme



Définition des Droits de l'Homme


Les droits de l'Homme sont une notion selon laquelle tout être humain possède des droits universels, inaliénables, quel que soit le droit en vigueur dans l'Etat ou groupe d'Etats où il se trouve, quelles que soient les coutumes au niveau local, liées à l'ethnie, à la nationalité ou à la religion.

La philosophie des droits de l'Homme considère que l'être humain, de par son appartenance à l'espèce humaine, dispose de droits "inhérents à sa personne, inaliénables et sacrés". Ces droits sont opposables en toutes circonstances à la société et au pouvoir.

Cette vision égalitaire et universaliste de l'homme est incompatible avec les sociétés, organisations ou régimes fondés sur la supériorité ou le "dessein historique" d’un groupe social quelconque (race, caste, classe, peuple, nation, etc.) Elle s'oppose à toute doctrine selon laquelle l'instauration d'une société meilleure justifierait l'oppression ou la mise à l'écart de ceux qui font obstacle à cette instauration.

L'existence des droits de l'Homme, leur contenu, leur validité sont des sujets permanents de débats philosophiques ou politiques.

La Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen (DDHC) du 26 août 1789 est le texte fondamental de la Révolution française. Il énonce un ensemble de droits naturels individuels et collectifs ainsi que les conditions de leur mise en oeuvre. Elle a été intégrée au préambule de la Constitution de la Ve République avec le préambule de la Constitution du 27 octobre 1946.

Au niveau international, la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme a été adoptée par l'ONU en 1948, à l'initiative de René Cassin.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page