La Toupie  >  Dictionnaire    >  Monarchie absolue

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Monarchie absolue




Définition de monarchie absolue


On appelle monarchie absolue un régime où le monarque détient tous les pouvoirs et n’est contrôlé par aucune institution ou constitution. Il est cependant soumis aux Lois Fondamentales du Royaume, ce qui le différentie du despote ou du tyran.

Dans ce régime, caractérisé par l'absence de séparation des pouvoirs, il n'y a pas d'assemblée élue représentant le peuple qui est constitué de sujets et non de citoyens. Le monarque nomme les ministres, les juges et les fonctionnaires selon son gré.

La monarchie absolue a pu se développer avec le déclin de la féodalité et la naissance d'Etats centralisés et forts entre les mains d'un souverain, les Etats-nations. C'est le cas en France sous l'Ancien Régime où le roi prétendait détenir son pouvoir de Dieu. Encadré par les lois divines et par la Coutume, il devait respecter les privilèges des corps intermédiaires (provinces, villes, corporations) et des ordres auprès desquels il prenait conseil. Les Etats généraux n'avaient alors qu'un rôle consultatif. L'archétype de la monarchie absolue est le règne de Louis XIV.

La monarchie absolue s'oppose à la monarchie constitutionnelle.
Synonymes : absolutisme royal, monarchie de droit divin.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page