La Toupie  >  Dictionnaire    >  Terrorisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Terrorisme




Définition de terrorisme


Etymologie : du latin terror, terreur. Le mot terrorisme a été utilisé pour la première fois en novembre 1794 pour désigner la "doctrine des partisans de la Terreur" pendant la Révolution Française.

Le terrorisme désigne l'usage de la violence par certaines organisations politiques pour atteindre leurs objectifs : faire pression sur l'Etat, contraindre une population à l'obéissance, médiatiser une cause, promouvoir une idéologie….

Le terrorisme peut prendre la forme d'attentats, d'assassinats, d'enlèvements, de sabotages, d'actes d'intimidation, etc. Au-delà des victimes directes, qui sont souvent des civils, le terrorisme cherche à frapper l'opinion publique, à l'intimider, en instaurant un climat de terreur et de peur.

Un terroriste est celui qui réalise des actes de terrorisme.

Le terrorisme d'Etat est l'utilisation par un gouvernement de mesures d'exception et d'actes violents à l'encontre d'une partie de ses administrés, sous couvert de raison d'Etat.

Au sens figuré, le terme terrorisme désigne une attitude d'intimidation, d'intolérance ou des pratiques abusives dans le domaine de l'économie, de la culture, de la mode, etc.

On distingue le terrorisme de la résistance (ou guerre des partisans) qui met en avant un objectif légitime en revendiquant le droit à l'autodétermination des peuples et la lutte contre l'oppression ou contre un envahisseur. Exemple : La Résistance en France pendant l'Occupation allemande, au cours de la Seconde Guerre mondiale.
La distinction est cependant délicate car le terrorisme des uns est souvent le combat pour la liberté des autres.

La guérilla, quant à elle, a des cibles purement militaires et cherche à recueillir le soutien de la population.
    "Si on se réfère aux définitions courantes ou explicitement légales du terrorisme, qu’y trouve-t-on ? La référence à un crime contre la vie humaine en violation des lois (nationales ou internationales) y implique à la fois la distinction entre civil et militaire (les victimes du terrorisme sont supposées être civiles) et une finalité politique (influencer ou changer la politique d’un pays en terrorisant sa population civile)."
    Jacques Derrida - 1930-2004 - Le Monde diplomatique de février 2004



Accueil     Dictionnaire     Haut de page