La Toupie  >  Dictionnaire  >  Autogestion

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Autogestion



Définition de l'autogestion


Etymologie : du grec "autos", soi-même, et du latin "gestio", action de gérer, d'administrer.

L'autogestion est la gestion d'une entreprise par les employés eux-mêmes. Les prises de décisions sont décentralisées le plus possible et le partage des revenus entre tous les salariés est réalisé de manière équitable.

L'autogestion est un mode d'organisation du travail ou d'un projet qui présuppose :
  • la suppression des clivages entre les dirigés et les dirigeants, sur les plans économique, politique, idéologique et psychologique,
  • la primauté du travail sur le capital dans la répartition des revenus,
  • l'aptitude des êtres humains à s'organiser collectivement.
Le principe de base de l'autogestion est la recherche de consensus. Les règles sont fixées par les personnes concernées. Les décisions peuvent prendre beaucoup de temps, mais du fait qu'elles conviennent aux intéressés, elles sont plus facilement acceptables.
Les participants à un système d'autogestion doivent renoncer à vouloir décider pour les autres et, à l'inverse, doivent pouvoir faire connaître et valoir leurs droits dans ses structures appropriées.

Qualifiée d'utopique et de caduque par les économistes "néoclassiques", l'autogestion est pour ses défenseurs une réponse possible à la crise de l'emploi et une alternative à la fois au néolibéralisme et à l'Etat-Providence. Sa mise en œuvre, partant de la base, ne nécessiterait pas au préalable l'établissement d'une économie socialiste. En effet, le capital n'est pas remis en cause puisqu'il ne dispose plus du pouvoir de décision.

Historique

Cette forme d'organisation a trouvé son origine au XIXe siècle dans les idées de Saint-Simon, Fourier, Owen et Proudhon et a séduit les mouvements anarchistes.

Une forme d'autogestion, la cogestion a été mise en place en 1950 dans les entreprises yougoslaves par le maréchal Tito. Cependant, les pouvoirs des collectifs d'ouvriers restaient limités par rapport à ceux des directeurs chargés d'exécuter les plans de l'Etat.

Le terme d'autogestion est apparu en France en 1968 et a trouvé un écho favorable au sein du milieu syndical. Le syndicat CFDT a proposé au Congrès de 1970 l'autogestion des entreprises comme alternative au capitalisme.

Après avoir quasiment disparu du discours politique dans les années 1990, le concept d'autogestion retrouve un certain intérêt auprès des associations et des mouvements collectifs ou coopératifs.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page