La Toupie  >  Dictionnaire    >  Corporatisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Corporatisme




Définition du corporatisme


Etymologie : de l'anglais corporation, société (commerciale), compagnie, dérivant du latin corpus, corps.

Sens n°1 :

Le corporatisme est une doctrine socio-économique favorable à l'existence d'organisations - les corporations - regroupant les acteurs d'une même profession, qu'ils soient salariés ou employeurs. Il propose d'en faire des organismes incontournables de consultation pour les pouvoirs publics. Le corporatisme s'oppose donc au regroupement des travailleurs dans des syndicats interprofessionnels. Nostalgique des corporations de l'Ancien Régime, tourné vers le passé et la nation, le corporatisme se veut comme étant la troisième voie entre le capitalisme sauvage et le socialisme.

Dès la fin du XIXe siècle, le corporatisme est défendu en France par le courant catholique social. Au XXe siècle, les régimes totalitaires de l'Italie fasciste, de l'Allemagne nazie, de l'Etat français de Vichy, du Portugal avec Salazar et de l'Espagne franquiste ont mis en place un corporatisme d'Etat, créant et contrôlant de manière autoritaire les organisations corporatives.

Le Maréchal Pétain (1856-1951), en 1941, en donne la définition suivante :
      "Abandonnant tout ensemble le principe de l'individu isolé devant l'État et la pratique des coalitions ouvrières et patronales dressées les unes contre les autres, il [l'ordre nouveau corporatiste] institue des groupements comprenant tous les membres d'un même métier : patrons, techniciens, ouvriers. Le centre du groupement n'est donc plus la classe sociale, patronale ou ouvrière, mais l'intérêt commun de tous ceux qui participent à une même entreprise."
Le corporatisme historique, qui est fortement associé à des régimes totalitaires, est généralement perçu de manière très négative. Cependant, certains défendent un néocorporatisme dans lequel ils voient le moyen pour les nations de protéger leurs travailleurs contre les effets néfastes de la mondialisation.


Sens n°2 :

Le corporatisme désigne, de manière péjorative, l'attitude consistant à défendre les intérêts de sa corporation, de sa caste ou de son groupe social. C'est le cas lorsque qu'un groupe puissant, ayant un comportement s'apparentant à celui des corporations de l'Ancien Régime (contrôle des recrutements par exemple), parvient à faire pression sur les pouvoirs économiques, sociaux et politiques et à contrôler leurs décisions au bénéfice de ses adhérents, plutôt qu'à celui de l'intérêt général.


Exemples d'organismes régulièrement accusés de corporatisme :
  • Certains syndicats (agriculteurs, cheminots, électriciens, routiers...)
  • Les grands corps de l'État
  • Certaines organisations professionnelles (médecins, pharmaciens, notaires, huissiers de justice...)
  • Anciens élèves de grandes écoles au sein des grandes entreprises


Accueil     Dictionnaire     Haut de page