La Toupie  >  Dictionnaire  >  Conservatisme

"Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique


Conservatisme, conservateur



Définition de conservatisme, conservateur


Etymologie : du latin conservare, conserver, avec le suffixe -isme, servant à former des mots correspondant à une attitude, un comportement, une doctrine, un dogme, une idéologie ou une théorie.

Le conservatisme est l'opinion ou l'état d'esprit de ceux qui refusent les innovations politiques, sociales et même techniques et qui soutiennent les partis dits conservateurs. Il s'oppose au progressisme.

A ses origines, au cours de la première moitié du XIXème siècle, le conservatisme était avant tout un courant contre-révolutionnaire qui considérait les principes de la Révolution française comme contraires à la nature de l'Homme. Cependant, après le constat de l'impossibilité du retour en arrière lors de la restauration de la monarchie entre 1815 et 1848, le conservatisme a évolué vers sa forme moderne. Sauf dans quelques pays comme en France où c'est la nation qui a pris le relais du système monarchique, le conservatisme défend l'ordre qui est supposé être apporté par la continuité et assure un soutien sans faille à la monarchie, .

Dans la vie politique, le conservatisme s'est souvent organisé en partis politiques (Ex : les Tory en Grande Bretagne, les Républicains aux Etats-Unis). Le conservatisme est proche du traditionalisme qui prône la préservation d'une situation ou le retour à une situation passée dans les domaines social, politique, moral, culturel, religieux...


Quelques thèmes chers au conservatisme :
Le terme "conservatisme" est souvent utilisé avec une connotation péjorative, parfois polémique. Traditionnellement employé pour qualifier des partis de droite, le mot "conservatisme" est parfois retourné par ceux-ci, notamment les libéraux qui se sont approprié la modernité, contre des partis de gauche, contre des syndicats ou contre le mouvement altermondialiste.



Accueil     Dictionnaire     Haut de page