La Toupie  >  Dictionnaire  >  Anarchisme > Les différentes formes de l'anarchisme

"Toupictionnaire" :
Le dictionnaire de politique


Les différentes formes de l'anarchisme



Les différentes formes et courants de l'anarchisme


L'anarchisme peut prendre de multiples formes, mais le point commun des différents courants qui le composent est le rejet du pouvoir et de l'autorité. Ils se distinguent essentiellement par leurs différents programmes parfois incompatibles les uns avec les autres :
  • L'anarchisme terroriste, prônant la "propagande par le fait" (actions terroristes individuelles), s'est développé à la fin du XIXe siècle. Cette stratégie, qui conduisait au rejet de l'anarchisme par le peuple et à un accroissement de la répression, a été abandonnée.

  • L'anarchisme spontanéiste considère que, dans la société libérée des contraintes artificielles imposées par l'Etat, l'ordre naturel se rétablirait spontanément.

  • L'anarchisme socialiste, largement influencé par Bakounine, propose une gestion collective et égalitariste de la société.

  • L'anarchisme proudhonien défend l'autogestion fédéraliste. Le travail, fondement de la société, devient le levier de la politique et le fédéralisme permet le dynamisme et l'équilibre de la société.

  • L'anarcho-communisme prévoit la création de communautés (communes), fédérées entre elles et autogérées où chacun travaillerait selon ses capacités et consommerait selon ses besoins.

  • L'anarcho-syndicalisme, héritier de Bakounine, pense que les syndicats sont le meilleur moyen de lutte et d'accès à la société anarchiste. Les syndicats doivent exproprier le capital. Chaque groupe de travailleurs dispose alors des propres moyens de production, la répartition des gains faisant l'objet d'une décision collective.

  • L'anarchisme individualiste considère que l'individu a la possibilité de se libérer en rejetant toutes les formes de domination de la société et en vivant selon ses propres principes sans collaborer avec les institutions oppressives.

  • L'anarcho-pacifisme est partisan de l'action non-violente et de la désobéissance civile.

  • L'anarchisme écologiste rejette toute exploitation du monde naturel ainsi que l'économie industrielle. Il prône un retour à la nature sous la forme de sociétés primitives ou la mise sous contrôle de la technologie par les hommes.

  • On peut citer également d'autres mouvements parfois qualifiés d'anarchistes : l'anarchisme chrétien (Léon Tolstoï, Ivan Illich), l'anarchisme de droite (Louis-Ferdinand Céline, François Richard), l'anarcho-capitalisme (Cf. libertarianisme), l'anarcho-sionisme, les anarcho-autonomes...



Accueil     Dictionnaire     Haut de page